L’Hiver en Franche-Comté

La grande plaine est blanche, immobile et sans voix.
Pas un bruit, pas un son ; toute vie est éteinte.

Plus de chansons dans l’air, sous nos pieds plus de chaumes.
L’hiver s’est abattu sur toute floraison ;
Des arbres dépouillés dressent à l’horizon
Leurs squelettes blanchis ainsi que des fantômes.

Et froids tombent sur nous les rayons qu’elle darde,
Fantastiques lueurs qu’elle s’en va semant ;
Et la neige s’éclaire au loin, sinistrement,
Aux étranges reflets de la clarté blafarde.

Oh ! la terrible nuit pour les petits oiseaux !
Un vent glacé frissonne et court par les allées ;
Eux, n’ayant plus l’asile ombragé des berceaux,
Ne peuvent pas dormir sur leurs pattes gelées.

Dans les grands arbres nus que couvre le verglas
Ils sont là, tout tremblants, sans rien qui les protège ;
De leur œil inquiet ils regardent la neige,
Attendant jusqu’au jour la nuit qui ne vient pas.

Guy de Maupassant, Des vers

 

Quand on se balade le long des pistes ou dans les forêts de cette région incroyable, ce sont ces vers de Maupassant qui me viennent à l’esprit. Tout est calme, simple, beau, tranquille, laissant une impression d’immuabilité de la nature que l’on découvre.

J’aime me retrouver seul face à cette nature presque vierge, laissant mon esprit vagabonder au fil des chemins que je trace derrières moi, préférant crée mes propres traces à celles laissées par d’autres.

Je souhaite que ces quelques photos vous donnerons l’envie d’aller créer vos propres traces…

http://nicolasmazieres.com/hiver-en-franche-comte/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *